[PODCAST] Quelle place pour les notaires dans le "monde d’après" ?

CoWork radio s’est entretenu, par la voix d’un de ses animateurs, Eric Cala, avec Me David Ambrosiano, notaire et Premier vice-président du Conseil Supérieur du Notariat, au sujet du déconfinement dans la profession de notaires, et également sur « le monde d’après ». Comment les notaires envisagent-ils l’exercice de leurs activités à l’heure du déconfinement dans ces conditions sanitaires si particulières ?

Dans ce podcast, David Ambrosiano revient d’abord sur les conditions de travail des notaires. Entre maintien du télétravail, et retour au sein des offices, les situations varient. Pour ce dernier cas, des règles d’hygiène particulières s’appliquent afin d’assurer la sécurité de tous, expliquées dans les protocoles communiqués par le CSN aux notaires.

Humainement compliquée à gérer, cette période a montré combien la relation-client est un impératif pour les professionnels. Et les notaires n’échappent pas à la règle, ce que confirme l’invité qui rappelle alors les actions mises en place pour garder contact avec le public, comme l’opération « 36 20 dîtes notaires ».

Les nouvelles technologies auront également constitué un pont entre les personnes. Et les structures ont été obligées de s’adapter en digitalisant leurs services, quand elles le peuvent, pour continuer à répondre à une demande. A ce sujet, David Ambrosiano rappelle que les notaires sont les seuls à ce jour à disposer d’une signature électronique qualifiée. Ils ont une avance technologique, que ce soit sur les autres professions mais aussi sur le reste de la population. Mais cette avance est l’arbre qui cache la forêt, puisque les administrations, parmi les premiers partenaires des notaires, sous sous-équipées en matériel numérique.

Finalement, quid du « monde d’après » et de la place qu’y tiendra le notaire ? Le Premier vice-président du CSN y voit une opportunité pour rappeler que sa valeur ajoutée est bien la confiance et la sécurité qu’il peut inspirer.

Le podcast est à retrouver ici. Bonne écoute !

Rédaction du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :