Poster un message

En réponse à l'article :

8 avril, 09:00

Il est intéressant d’aborder en premier lieu le caractère individuel de l’écriture et la tonalité du contexte dans lequel sont réalisés les testaments. Aussi, nous examinerons comment il est possible (dans certains cas) d’apporter un déchiffrage” fiable”, grâce à la recomposition graphique, dans ce qui s’avère être parfois un véritable puzzle. Nous aborderons également les variations occasionnelles, qui peuvent paraître suspectes d’un paragraphe à l’autre. À savoir si l’on peut trouver dans ces variations (...)

[1Règle N°5 sur la variabilité individuelle.

[2Alain BUQUET, « Précis de pathologie graphique », Expansion Scientifique Publications, 1999

[3Exemples extraits des « Modifications de l’écriture dans la maladie de Parkinson illustrées par 6 exemples, Max Schreiera, Robert Bollschweilerba Arzt für Allgemeine Medizin FMH, Graphologe FFG, Kriegstetten, Schweizb Psychologe IAP, Graphologe SGG, Luzern, Schweiz

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?