Bon 20e anniversaire au Centre sino-français de formation et d’échanges notariaux et juridiques à Shanghai !

Le Conseil supérieur du notariat (CSN) a célébré le 8 mars le 20e anniversaire du Centre sino-français de formation et d’échanges notariaux et juridiques à Shanghai lors d’une cérémonie réunissant Me David Ambrosiano, président du CSN et du Centre, Chen Li, ministre près l’Ambassade de Chine en France, Charles Gijbers, professeur agrégé à l’Université Panthéon-Assas (Paris 2), Benoit Guidée, consul général de France à Shanghai, Anthony Manwaring, délégué aux affaires européennes et internationales au ministère de la Justice, Me Olivier Vix, délégué du CSN pour la Chine et Me Jean- Paul Decorps, président honoraire du CSN et du Centre.

Le Centre sino-français de formation et d’échanges notariaux et juridiques à Shanghai, inauguré le 7 février 2001, a été créé par le CSN, en partenariat avec l’Association des Notaires de Shanghai, la Cour de cassation, l’Université de Paris- Panthéon - Assas et la Caisse des dépôts. Il s’agit de la seule structure de coordination de ce genre établie en Chine après 1949.

Il a pour vocation d’être à la fois un centre d’études et de recherches et un lieu d’échanges professionnels, en offrant l’expérience juridique française au travers de séminaires et de formations.

Les actions de coopération professionnelle et les programmes de formation mis en place par le centre, ont pour objectifs de renforcer la présence juridique française et, plus largement le développement en Chine de la conception continentale des principes et de l’exercice du droit. Deux séminaires annuels sont animés par des professionnels français (notaires, magistrats et universitaires).

Depuis 2001, plus de 6500 notaires et juristes, français et chinois, ont été sensibilisés aux cultures juridiques des deux pays à travers plus de 60 séminaires ou colloques et des dizaines de manifestations – notamment en partenariat avec l’Ambassade de France à Pékin et le Bureau de la justice de Shanghai.

Une vingtaine de notaires, de magistrats et de membres de l’administration chinoise suivent à présent des webinaires à distance dont les derniers ont porté sur le nouveau code civil chinois et la copropriété et le droit de l’environnement.

Source : CSN, Communiqué de presse, 8 mars 2022

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :