Poster un message

En réponse à l'article :

20 décembre 2018, 08:00

Première brique du système technologique notarial, les logiciels de rédaction d’actes deviennent de plus en plus intelligents. En plus de faciliter grandement la tâche pour la rédaction initiale, ils fluidifient désormais toutes les modifications ultérieures opérées par les notaires sur telle ou telle clause, puisque le logiciel est en mesure de réaliser automatiquement l’ensemble des changements induits par ces modifications : « Si l’on créé, par exemple, un acte de vente en copropriété, explique (...)

[1« Intelligence artificielle et nouvelles technologies : que font nos voisins européens ? », Laurence Leguil, La Semaine Juridique 24

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?