Journal du Village des notaires n°66 : Retour sur le Congrès 2017, et les nouveaux outils au service des notaires dans l’immobilier et le digital.

Le 113ème Congrès des notaires de France s’est achevé le 21 septembre dernier en laissant une impression de bonheur à tous les organisateurs, mais aussi aux congressistes et exposants.

En ayant tenté un nouveau format (3 commissions de trois juristes) et un grand débat sociétal à la suite du rapport de synthèse, tout président est inquiet quant au succès rencontré. Avec 3200 inscrits et plus de 4500 visiteurs, plus d’exposants que les années passées, et dans la ville de Lille où tout pouvait être fait à pieds, je fus très vite assuré de la satisfaction générale.

Des inscriptions dématérialisées, des badges uniques permettant d’entrer et de participer à tous les débats et soirées, douze ateliers de formation dénommés Master Class... Des outils de communication modernes (longform, site grand public), des Minutes quotidiennes envoyées sur le Portail de profession à tous les notaires de France, des votes par SMS en commission... et n’oublions pas que les rapports des Congrès ont été mis en ligne sur le Portail des Cridon !
Bref, un congrès « mutant », ayant fait preuve d’innovation notamment dans le domaine du numérique.

La séance d’ouverture, dans un zénith comble, fut comme à l’accoutumée finement séquencée : les propos des présidents Nonclercq et Ryssen, représentant le notariat local, démontrèrent si besoin était le sens de l’accueil de cette belle région notariale. Les propos de Maître Didier Coiffard, président du CSN, dressèrent l’état des lieux de la profession après les effets de la Loi croissance, avant que Madame la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, ne vienne donner la vision de notre autorité de tutelle, de ce que doit être le Notariat de demain.

Guidés de main de maître par Bernard Delorme, rapporteur général, les rapporteurs des commissions #Familles, #Solidarités et #Numérique ont fait un travail de grande qualité ayant permis l’adoption de la quasi totalité de leurs propositions de réformes législatives. Les débats furent animés par un journaliste professionnel, illustrés par des interviews ou échanges sur scène, devant une salle comble, chaque jour !

Sophie Gaudemet avait été sollicitée pour sa réputation de juriste et enseignante brillante : quelle réussite quand elle exposa sa synthèse des travaux ; elle marquera elle aussi l’histoire des Congrès.

Enfin, le débat sociétal mené par Patrick Poivre D’Arvor marqua les esprits. Il réunit sur scène Gérard Saillant, professeur de médecine et président de l’Institut de la Moelle Épinière et du Cerveau, Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de la CNIL, Raphaël Enthoven, philosophe et journaliste et Frédérick Duvert, notaire, Vice Président du Congrès. Chacun put donner sa vision de ce qu’est et sera la place de l’Homme dans un univers numérique, s’il fallait craindre que la machine prenne la place de l’Homme ou s’il garderait la maitrise de toutes les évolutions technologiques et médicales. Nous assistâmes à un débat de très haute qualité et chaque notaire présent prit à un grand plaisir à conclure ainsi ce Congrès.
En résumé, c’est un président heureux et er qui vous écrit ce message : la mission était périlleuse, et elle a été réussie !

Bonne chance au 114ème Congrès.

Thierry Thomas, président du 113ème Congrès des Notaires

Vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro au format PDF ici...

... ou le consulter en ligne en cliquant sur l’image ci-dessous :

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :