3 bonnes raisons de devenir (encore) notaire !

Les professions libérales du monde du droit sont souvent pointées du doigt car considérées comme privilégiées, face à ce désamour et cette incompréhension de l’utilité de leur métier, certains professionnels succombent à une morosité certaine. Le Village de la Justice a souhaité donner la parole à ces jeunes juristes qui envers et contre tout choisissent de devenir, avocat, notaire, huissier...

Après le succès de l’article « 3 bonnes raisons de devenir (encore) avocat.e », c’est au tour de jeunes notaires de faire savoir au plus grand nombre les raisons pour lesquelles ils ont choisi d’exercer cette profession d’acteur du droit de proximité.

Vanessa Paganelli. Elle a prêté serment en janvier 2018.

1. Un métier humain :

Le métier de notaire est avant tout riche en rapports humains. Nous sommes proches de nos clients. Nous les accompagnons dans certaines grandes étapes de leur vie, les conseillons et nouons avec eux une relation de confiance.

2. Un métier varié et stimulant :

Si vous choisissez d’exercer la profession de notaire, il y a peu de chance que vous vous ennuyiez. Vous pourrez intervenir dans de nombreux domaines : droit de la famille, immobilier, commercial, des sociétés… ou vous pourrez choisir de vous spécialiser dans l’un d’eux. Nos journées sont rythmées par diverses activités : rédaction des actes, réception des rendez-vous, déplacements chez nos confrères, parfois chez nos clients par exemple pour l’estimation d’un bien immobilier ou la réalisation d’un inventaire.

3. Un métier associant liberté et confraternité :

Le notaire est à la fois officier ministériel et chef d’entreprise. Il n’est pas seul, il est épaulé par les instances et membres de la profession et guidé par les règles déontologiques. Ce qui ne l’empêche pas de bénéficier d’une certaine liberté, notamment dans l’organisation de son étude et la gestion de son emploi du temps. Pour ceux qui ne voudraient à l’inverse pas devenir chef d’entreprise, il est également possible d’exercer cette profession en tant que salarié.

Retrouvez la suite des témoignages sur le Village de la Justice

Propos recueillis par la rédaction du Village de la Justice

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :