Poster un message

En réponse à l'article :

23 juin, 07:00

Dans la majorité des domaines, l’interprofessionnalité est vue d’un bon œil pour sa capacité à mutualiser un ensemble de services, en additionnant des compétences complémentaires. Il n’en est pas exactement de même pour les professionnels du droit. Longtemps, les plus illustres de ces professionnels, avocats et notaires se sont opposés une légitimité naturelle, puisque, si la loi leur attribue des pouvoirs différents, il n’est pas rare que les deux métiers adressent des sujets communs : divorce, droit des (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?