Tactiques immobilières pour études notariales

Pour optimiser l’exercice et la fécondité de son activité, le notaire est amené à observer une certaine stratégie immobilière vis-à-vis de l’endroit où il s’établit. Que ce soit en termes contractuels, géograghiques, spatiaux ou encore relationnels, le choix de cet endroit doit être mûrement réfléchi.

Propriété ou location ?

La vie des études notariales implique parfois une évolution immobilière, dès lors, quelle stratégie immobilière pour les offices ? Les notaires propriétaires de leur étude peuvent en effet vouloir acquérir un local de taille différente quand ceux qui louent voudraient devenir propriétaires face au manque de rentabilité de la location.

La location peut être plus adaptée au stade de l’installation d’un notaire, le temps de décider si ses conditions d’exercice lui conviennent (localisation, familiarisation avec les rouages entrepreneuriaux, définition exacte du dessein de son projet).

Une autre alternative à l’achat qui consiste pour plusieurs notaires indépendants à partager un espace de travail dans l’esprit coworking en concluant un contrat de bail moins contraignant. Cela permet au notaire qui débute son activité d’y être dédié pleinement tout en jouissant des interactions avec ses pairs et en se déchargeant des contraintes liées à la gestion des locaux.

Les critères déterminants

Plusieurs éléments décisifs rentrent en ligne de compte dans le choix par le notaire de l’immeuble qui abrite son office :

  • la surface est déterminante puisque le besoin d’espace varie en fonction de l’évolution de son affaire et des perspectives qu’il se fixe ;
  • la forme de l’activité est aussi une donnée clé selon que le notaire exerce en association avec d’autres ou au contraire seul,et lorsqu’il décide de basculer de l’une à l’autre de ces situations ;
  • l’emplacement est lui aussi fondamental, une étude se devant d’avoir pignon sur rue pour s’assurer une clientèle, d’autant que la concurrence notariale est rude. Ce critère est néanmoins à nuancer
    • lorsque le notaire offre une expertise spécifique dans un domaine d’intervention plus rare,
    • en considération de l’importance d’Internet dans la recherche d’un notaire,
    • et en fonction des conditions d’accessibilité au grand public de l’endroit convoité.

Retrouvez en cliquant sur l’image ci-dessous l’article complet dédié à la stratégie immobilière pour les offices dans notre numéro Spécial immobilier du Journal du Village des Notaires, p. 14-15 :

Alix Germain
Rédaction du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :