Podcasts de notaires : pourquoi et comment se lancer ?

Un format court à écouter en direct ou en différé, la possibilité d’aborder une grande variété de sujets : le podcast présente de nombreux atouts. Principalement exploité par les médias radiophoniques à ses débuts (2004 en France), il s’est depuis démocratisé à l’ensemble des entreprises. Face à l’engouement des auditeurs pour ce canal de communication, les notaires sont de plus en plus nombreux à s’y adonner. Pourquoi et comment se lancer ? Le Village des notaires vous répond.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les podcasts, ces contenus numériques à écouter n’importe où et n’importe quand, s’ancrent chaque année un peu plus dans les habitudes des français. En témoignent les analyses menées par la société spécialisée Médiamétrie : leur écoute a augmenté de 20 % en 2021, avec environ 15 millions d’auditeurs par mois. À titre de comparaison, début 2020, ils étaient 12,3 millions, représentant déjà à l’époque une croissance de 14 % par rapport à 2019.

L’attrait des auditeurs pour le podcast ne concerne plus seulement les émissions de radios. En effet, il existe deux types de podcasts : les replays, qui sont des rediffusions de programmes radio, et les podcasts natifs, des contenus originaux créés pour être diffusés sur Internet. En 2021, l’attirance pour les supports provenant d’éditeurs autres que les radios (entreprises, marques…) a bondi de 81 %, avec 5,8 millions d’auditeurs mensuels. C’est pourquoi les notaires, eux aussi, ont toute légitimité à informer leur clientèle et prospects via ce support de communication.

Pourquoi le podcast rencontre-t-il autant de succès auprès des auditeurs ?

Le podcast est apprécié pour les facilités d’utilisation qu’il présente. Il peut être écouté sur un ordinateur, une tablette ou encore un smartphone. L’auditeur peut librement choisir son moment d’écoute, ce qui correspond totalement aux habitudes de consommation actuelles. Lors d’un trajet dans les transports, en cuisinant, en bricolant, en pratiquant une activité sportive ou encore dans la salle d’attente d’un professionnel de santé, les situations qui se prêtent à l’usage de ce canal de communication sont nombreuses. Autre point apprécié par les consommateurs de podcasts, la relation de confiance et le sentiment de proximité que ce média induit entre celui qui intervient à l’oral, avec spontanéité et naturel, et celui qui écoute le contenu.

Pourquoi se lancer dans la diffusion de podcasts, en tant que notaire ?

Les domaines d’intervention des notaires sont vastes et se prêtent au développement de nombreuses problématiques. Pour l’usager, elles sont souvent abstraites mais s’avèrent cruciales face aux différents événements de la vie. Par le biais des podcasts, un large panel de sujets peuvent être éclairés, en matière de droit de la famille, d’immobilier ou encore d’entreprenariat. En répondant aux questionnements des citoyens et en explicitant des sujets complexes, le professionnel atteint une audience plus vaste et accroît ainsi sa notoriété, tout en rendant ses missions plus concrètes aux yeux du public. Mis en confiance, l’usager sera plus facilement enclin à faire appel à ses services.

Pour le notaire qui réalise des podcasts, les avantages sont multiples. Dans le monde du droit, il s’agit pour l’heure d’un média qui ne présente pas de concurrence importante. De plus, ce support est relativement simple à élaborer. Contrairement à la réalisation de films, la création de podcasts ne requiert pas de grandes connaissances techniques ni de matériel trop onéreux. La conception d’un podcast se veut aussi plus naturelle et spontanée qu’une rédaction d’article, cette dernière exigeant plus d’attention en termes d’orthographe, de grammaire et de construction syntaxique. Enfin, l’oral permet de transmettre plus d’émotions que l’écrit.

Comment créer un podcast de qualité ?

Définir votre concept. Avant de vous lancer, votre réflexion initiale doit porter sur la thématique principale de vos podcasts et sur le fil conducteur de vos émissions. Quelles sont les questions récurrentes de vos clients ? Quelles sont les thématiques qui devraient être explicitées auprès de votre public ? Quelle actualité juridique mériterait d’être approfondie ? Toutes ces questions peuvent vous permettre de définir votre concept. Vous pouvez aussi vous inspirer des podcasts mis en ligne par vos confrères. Pour ne pas être à court d’inspiration trop rapidement, il est conseillé de lister 10 à 20 sujets de podcasts. Dans l’idéal, il vous faut également établir un ordre chronologique de diffusion de vos émissions. Plusieurs formats peuvent être proposés : fiction, monologue, émission avec animateur, interview, table ronde… Vous avez l’embarras du choix. Concernant la durée de vos épisodes, il n’existe pas de règle préétablie : elle peut varier de quelques minutes à près d’une heure, si le sujet nécessite plus d’approfondissement. Sachez tout de même que les podcasts courts, entre 20 et 45 minutes, sont souvent les plus appréciés, puisqu’ils peuvent être consommés durant un trajet.Votre fréquence de diffusion doit aussi faire partie de votre réflexion globale. Hebdomadaire, mensuelle ou saisonnière, quel que soit votre choix, faîtes votre possible pour tenir vos engagements auprès de vos auditeurs et gardez à l’esprit qu’il vaut mieux privilégier la qualité à la quantité.

Construire votre identité.
Pour créer votre identité en tant qu’éditeur de podcasts, il vous faut choisir un nom permettant à votre audience de facilement vous identifier. Vous devez également travailler sur l’aspect visuel de votre concept, en choisissant une photographie ou une illustration qui correspond à votre univers et qui apparaîtra sur les plateformes d’écoute. Rédigez enfin la description de votre chaîne de podcasts, en adoptant un style captivant et en utilisant des mots-clés vous permettant de vous référencer au mieux sur les moteurs de recherche.

Choisir son matériel. Côté équipement, il est possible d’utiliser votre smartphone ou votre ordinateur portable. Pour un rendu de meilleure qualité, vous pouvez investir dans un microphone USB, voire un filtre anti pop. Il vous faut également disposer d’un logiciel d’enregistrement et d’édition audio. Le plus connu est Audacity, sans doute pour sa simplicité d’utilisation et parce qu’il est gratuit. Une fois le contenu enregistré au format MP3, vous pourrez couper au montage certains passages ou hésitations ou bien ajouter une musique d’introduction et en conclusion.

Se préparer et s’enregistrer. Avant de lancer l’enregistrement, il est conseillé de structurer votre propos. Vous pouvez établir un plan, définir les grandes idées à aborder, sans être trop précis afin de conserver votre spontanéité et votre naturel. Commencez par l’introduction, présentez-vous ainsi que vos éventuels invités et précisez rapidement le concept général de l’émission et le sujet de votre podcast. Développez votre thème, résumez votre intervention puis concluez, en remerciant vos auditeurs et invités. Vous pouvez également évoquer le sujet de votre prochain podcast, afin d’encourager votre communauté à suivre votre actualité. Lorsque vous êtes prêt, passez à l’enregistrement de votre podcast.

Après l’enregistrement. Pour chaque épisode, trouvez un titre court et pertinent ainsi qu’une brève description du contenu. En vous glissant dans la peau de l’usager en quête de réponses, vous obtiendrez la juste formulation qui vous permettra de répondre à ses attentes. Pour rayonner sur la toile, privilégiez encore une fois des mots-clés que les internautes sont susceptibles de rechercher.

L’hébergement et la diffusion. Pour être diffusé sur les plateformes d’écoute, votre podcast doit être stocké en ligne, sur une plateforme d’hébergement. Un flux RSS est créé, contenant toutes les informations de votre émission (nom du podcast, titres des épisodes, descriptions, images, fichiers audio…). Il existe plusieurs hébergeurs, parmi lesquels SoundClound, Ausha, podcloud ou Podcastics. Votre flux RSS doit ensuite être soumis aux répertoires d’écoute tels que Apple Podcasts, Spotify, Deezer ou encore Google Podcast.

Promouvoir vos podcasts.
La promotion de votre podcast est possible via votre site Internet professionnel et les réseaux sociaux. Pour augmenter votre visibilité sur la toile, il est enfin conseillé de demander à vos auditeurs de vous laisser une évaluation et de s’abonner à votre chaîne de podcasts.

Ambre Chauvanet
Pour la Rédaction du Journal du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :