Parution du Journal du Village des notaires n°93, labels et certifications de l’étude, le notaire chef d’entreprise, podcasts de notaires...

Au sommaire du numéro de Juillet-Août 2022...

Édito

La planète Notariat est plus en ébullition que jamais : les notaires doivent répondre à pléthore de sollicitations. Ils se trouvent « à la jonction des injonctions [1]. »

Injonction d’entreprendre, d’abord. L’étude notariale s’inscrit désormais dans une culture entrepreneuriale et doit établir des stratégies de développement toujours plus affinées. Business plan, management, brainstorming, reporting... autant d’anglicismes qui se sont installés dans le quotidien des offices. Le leadership du chef d’entreprise cohabite avec l’expertise de l’officier ministériel.

Injonction de conformité, ensuite. Car les notaires doivent aussi faire dans la compliance (n’en déplaise aux francophiles !) : en respectant eux-mêmes leurs obligations en la matière, comme en conseillant leurs clients dans ce sens. Ils sont d’ailleurs les premiers contributeurs de la lutte contre le blanchiment de capitaux. On est donc loin de la passivité que l’on pourrait à tort leur attribuer !
Injonction à communiquer, de surcroît. Le développement des études se concrétise sur le fond comme sur la forme. La communication notariale est un art d’équilibriste là où la publicité des études est par principe interdite. Des réseaux sociaux aux plateaux TV, en passant par les podcasts, les notaires utilisent tous les canaux de communication connus. Et c’est tant mieux puisque, souvent, le savoir-faire va de pair avec le faire savoir.

Injonctions sociétales, enfin. Business is business... mais uniquement s’il est vertueux, et pas seulement bien sûr. Outre la démonstration du profond ancrage social de la profession, les notaires font montre d’une certaine exemplarité, en œuvrant pour l’accès au droit et en partant à la conquête de nouveaux champs d’accompagnement des personnes et des entreprises.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, ces injonctions d’engagement se distinguent des injonctions d’instrumenter auxquelles répond naturellement le notaire. Celles dont nous parlons ici ne sont pas contraignantes ; elles sonnent davantage comme un éloge et un plaidoyer.

Quoi qu’il en soit, ce mouvement atteste, une fois encore, du savant dosage du notariat entre la tradition dans les valeurs qu’il défend et la modernité dans les procédés qu’il emploie. Des mutations qui, pour notre plus grand plaisir, n’ont pas fini de retenir l’attention générale !

Alix Germain
Rédaction du Journal du Village des Notaires

Au sommaire de ce numéro

ACTUALITÉS
Les Quatre commandements du notaire chef d’entreprise

ENQUÊTE
Lutte contre le blanchiment : les notaires en première ligne

MANAGEMENT
Labels et certifications : des baromètres de la qualité de l’office

NUMÉRIQUE
Le défi de la souveraineté numérique

ASSOCIATIONS
La loi vient renforcer la lutte contre la maltraitance animale

HABITAT
Performance énergétique et DPE : un nouveau « gros dossier » pour les notaires

PATRIMOINE

COMMUNICATION
Podcasts de notaires : pourquoi et comment se lancer ?

ZOOM SUR...
Des cadeaux d’entreprise éco-responsables

NOS RECOMMANDATIONS
- Revue du Web
- (Rétro-)actualité de la profession

Vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro au format PDF ici...

... ou le consulter en ligne en cliquant sur l’image ci-dessous :


Notes

[1Expression empruntée à Maître Marc Cagniart, nouveau Président de la Chambre des notaires de Paris, dans l’allocution faite le 24 mai 2022 à l’occasion de son investiture.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :