Notaires et étudiants : un partenariat gagnant-gagnant

Parmi les points saillants de la conférence de presse de la nouvelle Chambre des Notaires de Paris qui s’est tenue le 24 mai dernier, le besoin de recrutement de la profession a été souligné, de même que l’engagement des notaires dans la promotion des métiers du notariat et la mise en place de nouvelles initiatives tournées vers les étudiants en droit notarial et en d’autres domaines comme l’immobilier et la gestion de patrimoine. Une démarche qui témoigne d’un partenariat déjà bien ancré entre notaires et étudiants.

Les relations nouées entre les notaires et les étudiants connaissent un développement à trois niveaux. Le Conseil Supérieur du Notariat (CSN) à l’échelle nationale, les Chambres des notaires à l’échelle départementale ainsi que les études notariales elles-même à l’échelon strictement local mettent en place des initiatives visant à rapprocher les professionnels en place des futurs notaires ou collaborateurs.

Le Conseil Supérieur du Notariat encourage l’aide individuelle aux étudiants

La crise sanitaire qu’a entraîné l’épidémie de Covid-19 a influencé le CSN dans la mise en œuvre de mesures directement tournées vers les étudiants en droit, qui ont pu bénéficier du concours des notaires dans une période particulièrement difficile pour la poursuite de leurs études. Une initiative solidaire qui avait notamment pour objectif de palier à l’isolement des étudiants confinés.

C’est ainsi que le CSN a annoncé le lancement de l’opération de parrainage « 1 notaire / 1 étudiant » dans un communiqué de presse du 29 mars 2021. Pendant trois mois, c’est à dire jusqu’à la fin de leur année scolaire, les étudiants en droit ont pu, en s’inscrivant à une adresse mail dédiée, demander à être parrainé par un notaire. Le but de cette démarche a été pour eux d’obtenir, par visioconférence, des conseils de notaires concernant leur orientation, les thématiques juridiques abordées dans le cadre de leur scolarité, la méthodologie mais aussi l’organisation de la profession notariale et les missions quotidiennes du notaire.

David Ambrosiano, le Président du CSN, a pu souligner le succès de cette opération qui a compté 233 étudiants inscrits et a ensuite été reconduite. Les notaires se sont aussi prêtés au jeu, comme l’illustrent localement les 28 notaires de la Chambre interdépartementale des notaires de Maine-et-Loire, Mayenne et Sarthe qui sont devenus les parrains d’étudiants. Ces derniers ont aussi pu appréhender les métiers du notariat de près en profitant d’une immersion dans des études notariales, une aubaine pour cette profession qui recrute activement et cherche à susciter des vocations.

Les Chambres des notaires, alliées des Universités

Les Chambres des notaires s’associent de longue date aux facultés de droit des universités, ce qui donne parfois lieu à de véritables avancées pratiques pour la profession.

C’est le cas avec le partenariat entre le Master 2 de Droit notarial de l’Université Paris-Est Créteil (UPEC) ou Paris XII pour les intimes et la Chambre des notaires de Paris, cette dernière ayant annoncé la parution prochaine d’une Charte de la visioconférence à destination des notaires et élaborée par les étudiants du Master 2. Il s’agit d’un support précieux dans un moment où la visioconférence est un outil dont la généralisation s’est accélérée au sein des études du fait de la crise sanitaire et de l’impossibilité d’assurer les rendez-vous clients physiquement.

D’autres exemples résident dans le renouvellement du partenariat entre la faculté de droit de l’Université de Bretagne Occidentale et le Conseil régional des notaires bretons et dans la signature d’un mentorat entre la faculté de droit de Montpellier et la Chambre des notaires de l’Hérault.

La Chambre des notaires des Hauts-de-Seine, elle, entretient un partenariat avec l’Université Paris-Nanterre, où les étudiants du Master de Droit Notarial jouissent ainsi d’une initiation à la pratique notariale directement avec des notaires et de la possibilité d’assister à des conférences tenues à la Chambre sur divers sujets comme la déontologie et le secret professionnel ainsi que les obligations du notaire dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT).

Les offices notariaux s’engagent dans la formation

Il arrive aussi que des partenariats soient noués directement entre des études notariales et des filières universitaires. En septembre 2020, un partenariat a par exemple été formalisé entre l’Institut de Droit Patrimonial et Immobilier (IDPI) de l’Université Lyon III et l’étude notariale Alcaix & Associés pour le Master 2 Droit Immobilier. À cette occasion, l’un des notaires associés de cet office a souligné sa volonté d’entretenir des liens continus avec les étudiants, à la fois pendant le Master mais aussi après l’obtention de leur diplôme et a rappelé l’intérêt pour les notaires de recruter parmi les diplômés des Masters spécialisés autres que ceux de Droit Notarial. Une démarche win-win, donc, pour les offices et pour les notaires en devenir. De même, le Master 2 Droit Privé Général de l’Université Paris II Panthéon-Assas compte au titre de ses partenariats l’étude Cheuvreux.

Alix Germain
Rédaction du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :