Immobilier francilien : petite accalmie dans une année de très haut niveau.

La chambre des notaires du Grand Paris a publié le 27 janvier 2022 une nouvelle note de conjoncture immobilière pour la période allant de septembre à novembre 2021. La principale information de la dynamique actuelle selon les notaires est que l’on assiste à une accalmie du marché, côtés prix et volumes. La Rédaction du Village des Notaires vous donne les principaux enseignements.

Dans la continuité des précédentes notes de conjonctures, et notamment celle d’octobre qui soulignait un plateau à haut niveau que ce soit pour les prix ou les volumes, les notaires du Grand Paris font de nouveau état de chiffres supérieurs à la période septembre à octobre des 10 dernières années. Toutefois, la dynamique s’essouffle un peu par-rapport à la précédente note avec une baisse des valeurs sur un an.

Quels sont les chiffres marquants ?

-  Les notaires notent une baisse des volumes de 14 % : - 11% pour les appartements et - 19% pour les maisons. La part des volumes de ventes en 2021 est de 31 % pour les maisons et 69 % pour les appartements. Dans le détail, à Paris, les maisons ne représentent que 1 % des ventes (36 000 ventes), tandis qu’en Grande Couronne, qui se taille la part du lion, elles en représentent plus de 50 % ;
-  L’activité reste supérieure de 9 % à la moyenne des 10 dernières années de septembre à novembre ;
-  Côtés prix, sur l’année écoulée, la hausse est de 3 %, en baisse par-rapport à la même période l’année dernière (6,6 %). Les valeurs des maisons continuent leur envolée, toujours plus importante que celle des appartements (+ 6,6 % vs +1,4 %). À Paris, les prix refluent légèrement de 0,9 % passant de 10 670 € en novembre 2021 à 10 560 € en mars 2022 ;
-  L’érosion de la dynamique des prix touche également la Petite et la Grande Couronnes avec une hausse des prix des appartements de 2,3% en Petite Couronne et de 4,3% en Grande Couronne de mars 2021 à mars 2022. Pour les maisons, la hausse annuelle des prix ralentirait également avec + 3,2% en Petite Couronne et + 4,3% en Grande Couronne. La forte demande pour des logements plus grands et avec de la verdure explique, encore une fois, cette hausse plus rapide côté maisons.

Dans l’ensemble, peut-on qualifier 2021 de très bon cru ? Les notaires l’assurent, « Cela ne devrait pas empêcher un très bon niveau d’activité sur l’ensemble de l’année 2021 en Ile-de-France, en croissance par rapport à celui de l’année 2020. Il pourrait même approcher voire dépasser le record historique de 2019. »

Retrouvez la note en intégralité ici.

Simon Brenot
Rédaction du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :