Aider les aidants : une priorité pour les associations

Par de multiples actions, les associations et les fondations soutiennent les aidants, dont le rôle difficile d’accompagnants à domicile de leurs proches âgés, malades ou en situation de handicap les confronte à des risques d’épuisement, d’isolement et de rupture avec un entourage familial, social et professionnel.

11 millions de Français viennent régulièrement et bénévolement en aide à au moins un de leurs proches devenu dépendant en raison de l’âge, de la maladie ou d’une situation de handicap2 pouvant conduire à une perte d’autonomie (6e Baromètre des Aidants de la Fondation APRIL, octobre 2021).

Or plus d’un aidant sur deux témoignent encore du sentiment d’« être seul et démuni », davantage accru par l’impact de la crise sanitaire pendant laquelle les confinements successifs ont entravé les accès aux soins. En outre, la relation particulière aidant-aidé, « mêlée d’affection, de frustration et parfois d’anxiété », génère en effet des attentes et des exigences mutuelles très fortes qui peuvent parfois aboutir à de délicates situations de conflits.

Des structures associatives de plus en plus nombreuses veillent de leur côté sur les patients en leur apportant une aide morale et sociale. Les établissements de santé et les fondations dédiées à la recherche médicale et au traitement de pathologies graves témoignent d’une même bienveillance à l’égard de leurs personnels soignants.

Retrouvez tous les chiffres et de belles initiatives mises en oeuvre pour "aider les aidants", dans l’article d’Alain Baudin paru dans la rubrique Associations du Journal du Village des Notaires n° 90.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :