Poster un message

En réponse à l'article :

19 mars 2018, 08:00

Pour la grande majorité, les principaux critères d’incitation aux dons s’appuient sur la nature des causes à défendre et l’efficacité des actions à mener (47%). La transparence financière des bénéficiaires est aussi un facteur déterminant pour 42%. En 2017, les actes de générosité ont en priorité favorisé l’aide et la protection de l’enfance (35% vs 39% en 2016), la lutte contre l’exclusion et la pauvreté (29% en 2016 et 2017), la recherche médicale (26% vs 30%) et l’aide aux personnes handicapées (24%). « Les (...)

[1Europe 1 Midi, 3 octobre 2017.

[2Dons, les bouleversements fiscaux alarment les associations, La Croix, 4 décembre 2017.

[3Loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l’emploi et du pouvoir d’achat.

[4La suppression de l’Isf inquiète les associations, Challenges, 16 décembre 2017.

[5Rapport d’activité 2016, Fondation pour la Recherche médicale.

[6Sites officiels des fondations citées.

[7Fondation des Gueules cassées, Groupe Serge Dassault, Fondation Bettencourt Schueller, Fondation Simonetta et Fondation Conny-Maeva.

[8Journal Officiel du 31 décembre 2017.

[9Art 964 de la loi n°2017-1837 du 30 décembre 2017, Code général des Impôts.

[10Art 978 de la loi n°2017-1837 du 30 décembre 2017, CGI.

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?