Poster un message

En réponse à l'article :

13 octobre 2015, 16:45

Face à ce constat, de plus en plus de touristes aspirent à « voyager autrement ». Pour se dépayser autant que pour défendre une conviction idéologique, le voyageur ne cherche plus la destination la plus exotique ou la plus lointaine, mais le séjour qui lui permettra, à son échelle, de changer le monde et peut-être de se changer un peu lui-même par le même mouvement. Qu’il s’agisse simplement de réduire son emprunte écologique ou de consacrer son voyage à un projet de développement solidaire, le spectre (...)

[1OMT, Tourism and sustainability, 2011

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?