Poster un message

En réponse à l'article :

17 février 2010, 14:41

Le principe est que le client indique ce qu’il estime être le juste prix d’une consultation, ici par internet, ou ce qu’il souhaite et peux en tous cas payer. C’est donc parfois un peu "payez ce que vous pensez que ça vaut", parfois "payez ce que vous pouvez"... Pour l’ONB, au lieu que ce soit le notaire qui évalue le montant des honoraires afférents à une question juridique, c’est le client qui, en transmettant sa question et après avoir rempli un formulaire , indique un montant d’honoraires hors (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?