Poster un message

En réponse à l'article :

15 janvier 2010, 15:30

C’est l’histoire mille fois rêvée de « l’oncle d’Amérique »... Pour certains, cette histoire prend soudain une forme bien sonnante et trébuchante par la grâce d’un généalogiste obstiné et compétent qui n’auras pas hésité à dépenser de son temps et de ses deniers pour retrouver les héritiers improbables d’un défunt, lointain autant par la distance que la parenté. Annuellement, rien qu’en France, environ 10 000 successions nécessitent l’intervention d’un généalogiste. L’état civil de moins de 75 ans, consulté avec (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Ajoutez votre commentaire ici

Qui êtes-vous ?