Modèles philanthropiques à l’international et logique des nouveaux philanthropes. Communiqué des Assises de la Philanthropie

Organisées par l’Institut Pasteur et Le Monde, et animées par François de Witt et Jérôme Porier, les 2èmes Assises de la Philanthropie auront lieu le jeudi 23 juin 2011 et seront placées, cette année, sous le signe de la philanthropie à l’international.

La matinée sera consacrée à la diversité des cultures philanthropiques. Une étude internationale de la banque Barclays intitulée « Les différents modèles philanthropiques  », qui offre une vue d’ensemble de l’activité philanthropique chez les plus fortunés et tend à dégager le profil des « Go-Givers  » (acteurs-donateurs), introduira la plénière sur le même thème. Comment créer un modèle philanthropique ? Quelles tendances voit-on émerger chez les riches donateurs à travers le monde ? Quels dons sont possibles au niveau international ? Comment se marient les deux logiques des « nouveaux philanthropes » ou « philantrepreneurs » entre le don et l’investissement ? De nombreux spécialistes et philanthropes tenteront de répondre à ces questions. Entre autres, participeront à cet événement :

- Jacques Attali, président de la fondation PlaNet Finance ;
- Pierre Bergé, cofondateur et président de la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint-Laurent ;
- Geoffroy Roux de Bézieux, président d’OMEA Telecom / Virgin Mobile France et vice-président de l’Unédic et de Pôle emploi.

Cette matinée sera ouverte aux professionnels et aux particuliers engagés ou souhaitant s’engager dans un projet caritatif.

Plusieurs ateliers destinés aux professionnels se dérouleront l’après-midi. Ils aborderont les évolutions et les problématiques juridiques et fiscales de la philanthropie. Ils détailleront notamment les nouveaux outils permettant la philanthropie transfrontalière intra et extra européenne. Dans l’actualité du décret du 28 février 2011 sur les dons transnationaux, ils se pencheront sur la législation qui permet aujourd’hui aux Français de donner à des structures caritatives étrangères et dresseront quelques pistes pour savoir comment, demain, il leur sera possible d’étendre leur générosité en-dehors de la France. Ce sera aussi l’occasion de faire connaissance avec les dispositifs mis en œuvre par les fondations françaises pour faciliter l’exportation de la philanthropie française et la collecte de fonds au-delà de nos frontières.

L’intervention d’un grand philanthrope étranger en visioconférence viendra clore cette journée.


Les Assises de la Philanthropie, un projet qui s’inscrit dans la durée.

Rendez-vous incontournable de la gestion de patrimoine et de la philanthropie, les Assises ont pour objectif de permettre aux professionnels et aux acteurs influents du secteur de se rencontrer, d’échanger et de débattre autour des questions liées à la fiducie philanthropique, un secteur en pleine effervescence.

Le 18 novembre 2009, l’Institut Pasteur lançait avec succès la 1ère édition des Assises afin de répondre aux attentes des professionnels et des grands donateurs face à une évolution majeure dans le secteur de la philanthropie -la création des fonds de dotation- et à l’émergence médiatique de la figure du « nouveau philanthrope ».
En présence de Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’industrie et de l’emploi, cet événement a réuni plus de 300 personnes -grands acteurs du secteur bancaire, conseillers financiers et gestionnaires de patrimoine, notaires, avocats, fiscalistes, universitaires et, enfin, des grands donateurs et fondateurs.

Le 18 novembre 2010, l’Institut Pasteur a créé le Think Tank Fiducie philanthropique, le premier cercle de réflexion transversal entièrement dédié à ce sujet, et la plateforme Internet afin de renforcer sa démarche d’accompagnement structurel de la fiducie philanthropique et de soutenir la continuité des Assises. Il rend régulièrement des avis en vue d’apporter un éclairage de haut niveau sur des problématiques liées à la gestion de patrimoine à but philanthropique.

L’Institut Pasteur, un acteur historique de la philanthropie

Depuis la création de l’Institut Pasteur en 1887, la philanthropie tient une place primordiale dans son fonctionnement. Fondation privée à but non lucratif, l’Institut Pasteur est devenu aujourd’hui l’un des plus importants destinataires de grands dons et mécénat en France. Les dons, legs et produits du patrimoine financent 31,4 % de son budget de fonctionnement.

En effet, qu’ils soient mécènes, philanthropes, donateurs ou testateurs, connus ou anonymes, nombreux sont ceux qui ont apporté leur soutien financier à son développement. Cette générosité, qui s’est exprimée au travers de différents dispositifs, a amené les services spécialisés de l’Institut Pasteur à gérer tous les types de libéralités permis par la législation. Ainsi, aux dispositifs classiques que sont dons, donations, legs ou assurances-vie, se sont désormais greffés les nouveaux outils de la philanthropie, comme les donations temporaires d’usufruit ou les fonds de dotation.

Xavière Bourbonnaud
Contact & inscription presse :
bxaviere chez wanadoo.fr

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :