Mobilier de bureau : se sentir mieux au travail.

Même si, pour des raisons de priorités financières, le budget alloué au mobilier de bureau a baissé depuis une dizaine d’années, les choix en la matière continuent à être importants. Les sièges, tables, et autres armoires sont à la fois un lieu de vie et un lieu d’accueil. L’ensemble se doit donc propice à la concentration et au dynamisme pour ceux qui y travaillent, ainsi qu’ouvert et hospitalier pour les clients. Les propositions des fabricants sont très variées, et en évolution régulière, nous vous proposons donc d’aller explorer les tendances majeures en 2013.

Être au bureau comme chez soi


Avec l’omniprésence des technologies mobiles et des réseaux virtuels, le monde du travail peut difficilement faire l’impasse sur l’intrication des univers personnel et professionnel. Cela crée bien sûr de la tension mettant en question la division traditionnelle entre le monde extérieur et le monde du travail, et l’idée que les cloisonner permettrait d’augmenter la productivité. Pourtant, les comportements et les modes de travail évoluent. Le mobilier de bureau est un outil idéal pour intégrer ces changements, car il permet de reconnaître la pluralité des univers au travers de leur matérialisation dans l’espace, par une séparation visuelle et physique : créer des zones dédiées à la détente et aux coups de fil personnels offre l’opportunité de consacrer quelques instants à son univers privé, qu’il s’agisse de se ressourcer ou de s’informer du retour des enfants, pour ensuite revenir l’esprit libéré à son bureau.

Soigner l’acoustique

La gestion du son est un enjeu souvent sous-estimé dans l’organisation d’un lieu de travail. Pourtant, aussi bien l’absence de bruit qu’un bruit excessif peuvent être nuisibles à long-terme pour l’équilibre et pour la capacité de chacun à se concentrer. L’ouverture maximale des espaces de travail, qui connaît encore de beaux jours, est de moins en moins bien supportée par les salariés, notamment en raison d’un bruit permanent qui génère fatigue et stress : il devient difficile de se concentrer sur un dossier ou sur une tâche urgente, ou de tenir une communication téléphonique avec un client important sans s’interrompre pour demander à ses collègues de diminuer le volume. Le mobilier de bureau peut permettre une amélioration de la situation, notamment grâce aux cloisons phoniques, qui peuvent être de surcroît seyantes et mobiles, ou encore les armoires phoniques, qui remplissent une double fonction de rangement et d’isolation.

L’ergonomie se développe

Un mobilier de bureau ergonomique offre un usage agréable et confortable sur le long-terme. Trois éléments se détachent cette année sur cette thématique :
1) Le mobilier modulable offre la possibilité d’une composition libre et constamment renouvelable selon les besoins de court- et de long-terme. Parmi les bénéfices, une accessibilité et une fonctionnalité améliorées qui accompagnent les collaborateurs au fil des évolutions de l’entreprise, et sont source d’une motivation supplémentaire.
2) Le bureau réglable en hauteur offre de nombreux avantages, parce qu’il peut plus facilement s’adapter à la personne qui l’utilise, et à ses différents besoins selon le type de travail ; il facilite de surcroît un usage collaboratif (et peut économiser ainsi, ce qui n’est pas négligeable, l’achat d’un mobilier collectif spécifique).
3) La gestion des (trop) nombreuses connexions filaires, qui peuvent être source de désagréments, et donner par leur accumulation une image qui n’est peut-être pas exactement celle que vous souhaitez communiquer ; goulottes de plancher et colonnes de câble sont des accessoires idéaux pour clarifier la situation.

Le Made in France

Pour diverses raisons, liées à la traçabilité des produits utilisées autant qu’au soutien de l’économie locale, l’emplacement du lieu de production devient un critère de choix pour les meubles de bureau. Il existe encore, dans presque tous les départements, un ou des fabricants de meubles de bureau qui proposent des réalisations de qualité adaptées aux besoins actuels. Tous les types d’entreprise existent : depuis la petite PME locale, comme Made in Wood dans l’Eure, jusqu’à la SCOP de plusieurs centaines d’ouvriers et aux grosses PME comme Arféo ou Gautier.

La prise en compte de l’environnement

Le respect de l’environnement, tant au niveau du lieu de travail qu’à une échelle plus large, devient également un critère de plus en plus présent dans les choix d’achat. Les enquêtes d’opinion montrent à quel point l’impact d’une production compte de plus en plus, et notamment toutes les questions des matériaux utilisés et de leur éventuelle toxicité. Les cahiers des charges des différentes certifications environnementales sont très clairs la - dessus : certains produits font entrer dans nos intérieurs des matériaux comme le chrome, le mercure, le plomb, ainsi que des solvants hautement volatiles. De nombreuses entreprises ont entrepris de faire évoluer leur mode de fabrication avec des normes telles que ISO 14001 (pour l’engagement environnemental), ISO 14044 (pour l’évaluation des impacts environnementaux) ou les différents EcoLabel. De nombreuses autres certifications permettent d’y voir un peu plus clair, notamment sur la qualité des textiles (Oeko-Tex, European Flower). Pour les plus convaincus, il existe désormais des meubles de bureau très présentables en bois recyclé, voire même en carton. Enfin, on voit arriver des entreprises qui assument davantage le cycle de vie de leurs produits en venant le récupérer après usage pour recycler ou réutiliser les matériaux.

Jouer avec les couleurs et la lumière

Les couleurs et la luminosité influent tout autant sur l’atmosphère et la qualité du travail que sur l’ambiance qui se crée lors des interactions avec vos clients. Les couleurs pastel diminuent le stress de toutes les personnes qui se trouvent dans la pièce. Il est même possible de différencier les espaces de travail tout en jouant sur une continuité des couleurs. De la même manière, les espaces où l’éclairage repose, autant que possible, sur la lumière naturelle venue du dehors, améliorent la qualité de l’humeur de chacun. Pour cette raison, les cloisons vitrées, qu’elles soient transparentes ou sablées, offrent un éclairage sans pareil. Bien sûr, dans les pièces où vos clients doivent se sentir à l’aise pour livrer des informations personnelles ou confidentielles, les cloisons vitrées sablées sont indispensables.

Marquer sa différence

Votre bureau est non seulement le lieu où vous travaillez, mais aussi celui où vous recevez clients, associés et collaborateurs. Il se doit d’être à la fois agréable dans son usage et dans les matériaux utilisés, et puissant dans l’image qu’il renvoie. Dans les gammes de mobilier s’adressant spécifiquement aux personnes à responsabilité, les tendances marquantes en 2013 sont la noblesse et les jeux des matériaux : par exemple, des ensembles en ébénisterie aux teintes naturelles, mélangés à des cuirs soignés, ou encore avec des parties en verres laqués et en aluminium poli. Les propositions les plus convaincantes s’accompagnent de tables tables basses et de réunion, d’armoires, de rangements fixes sur meubles de service, de dessertes, et de caissons mobiles.

Les petits plus qui en disent long : art et nature

Il est possible de compléter ses choix en matière de mobilier par des petites touches artistiques et/ou naturelles qui viendront compléter votre image :

1) La présence d’un tableau sera toujours perçue comme un signal fort (style, créativité, etc.), notamment aux emplacements-clé que sont la salle d’attente, le hall d’accueil, ou encore votre bureau. Certaines photographies choisies avec soin sont également une manière pour tous les gens qui passent de profiter d’une présence artistique, et de ressentir l’importance que celle-ci a pour vous.

2) Placer des plantes dans un bureau ne peut qu’être profitable, pour l’atmosphère, la qualité de l’air, et l’image de vie et d’apaisement qu’elles prodiguent (si elles sont bien entretenues). Si vous avez la main verte, ou simplement l’envie de pratiquer, installez quelques plantes pérennes à l’intérieur de vos bureaux, tels que des petits arbustes, ou certaines plantes grasses, qui demandent très peu de soin. Si vous avez une envie de plantes tout en étant certain que vous ne saurez en prendre suffisamment soin, la location annuelle permet de se décharger des soins et de s’assurer d’une rotation des plantes en fonction des saisons et de leur développement (feuillage, fleurs).


Votre salle d’attente vous ressemble

La salle d’attente fait souvent office d’accueil général pour l’ensemble des activités. Par conséquent, il est recommandé d’organiser l’espace dans la pièce de telle manière que la personne chargée de l’accueil travaille sans incommoder (et sans être incommodé par) les personnes qui patientent. Il y a lieu de recourir à des solutions techniques, comme les paravents, cloisons et séparateurs, au cas où la salle se trouve régulièrement bondée, où si l’organisation du lieu rend la tranquillité des uns et des autres trop précaire. Pour la décoration, les choix du mobilier, de l’éclairage et du style rendent compte de la culture et de l’atmosphère de l’étude, ou du moins en envoient les premiers signaux.
Quels que soient vos choix, le confort doit être au rendez-vous. A côté des aménagements classiques autour d’une table basse, d’autres dispositions sont moins gourmandes en place, avec des sièges aux formes géométriques simples et qu’il sera possible d’adapter et de combiner pour répondre à l’espace disponible. En cas d’affluence, il est toujours bon de disposer de sièges supplémentaires.
Sur la question de l’éclairage, la meilleure solution consiste à combiner l’éclairage plutôt froid des LED (même si la technologie s’améliore) avec des lampes halogènes aux teintes plus chaudes.

Jordan Belgrave
Partager cet article sur vos réseaux sociaux :