La notion d’intérêt général au centre des troisièmes Assises de la philanthropie.

L’Institut Pasteur, qui a créé fin 2010, le think thank Fiducie Philanthropie, unique cercle de réflexion entièrement consacré à la philanthropie, a organisé les troisièmes Assises de la Philanthropie dont le thème était : « A qui appartient l’intérêt général ? » en partenariat avec le journal Le Monde.

Plus de 500 experts et professionnels de la philanthropie se sont rassemblés le 9 avril 2013 pour nourrir leur réflexion afin de favoriser la stabilité des projets philanthropiques s’établissant nécessairement sur le long terme.
Des personnalités représentatives des multiples composantes de la société ont pu exprimer leur opinion sur la comptabilité entre l’intérêt général et la liberté philanthropique ; sur l’intérêt général et l’intérêt privé ; sur la proposition de nouveaux leviers juridiques et fiscaux au service de l’intérêt général.

Les participants ont pu découvrir des orateurs issus de différents « mondes » : du milieu associatif Martin Hirsch, Président de l’Agence du service Civique ; des avocats fiscalistes tels que Philippe Durand, avocat au Barreau de Paris et président de la section française de l’International Fiscal Association, Xavier Delsol, avocat responsable du service « Associations et économie sociale » du cabinet Delsol Avocats, Charles Ménard, avocat chez Ernst & Young et responsable du département fiscalité. Mais aussi des acteurs de banques privées comme Philippe Vayssettes, président du directoire de la banque Neuflize OBC, partenaire de l’événément et Sophie Breuil, directrice du pôle Conseil de Neuflize OBC. De grands philanthropes étaient bien entendu présents : l’historien Odon Vallet, Francis Charhon, directeur général de la Fondation de France mais aussi le grand philanthrope américain Patrick Gerschel, trésorier d’American Friends of the Louvre.

Depuis la création de l’Institut Pasteur en 1887, la philanthropie tient un rôle fondamental dans son fonctionnement. Fondation privée à but non lucratif, l’Institut Pasteur est aujourd’hui l’un des plus importants bénéficiaires de dons et de legs en France. Philanthropes, mécènes, donateurs ou testateurs, nombreux sont ceux qui apportent leur soutien financier au développement de l’Institut Pasteur. La générosité, toujours de plus en plus importante, dont jouit l’institut a amené les services spécialisés de celle-ci à développer une expertise dans la gestion de l’ensemble des types de libéralités autorisés par la loi. En effet, de nouveaux outils de la philanthropie se sont greffés aux dispositifs classiques comme les donations temporaire d’usufruit ou les fonds de dotations.

Nul doute que la philanthropie a de beaux jours devant elle…

Rédaction du Village des Notaires
Partager cet article sur vos réseaux sociaux :