La certification des diagnostiqueurs immobiliers, l’heure du choix du certificateur.

Le 1er novembre 2007 les diagnostics devront être établis par des diagnostiqueurs certifiés.

Au premier juin combien ont déjà fait le choix du certificateur ? Combien ont déjà franchi le parcours complet de la certification ? Il semblerait que pour la grande majorité des diagnostiqueurs l’heure de la prise de décision soit arrivée.
Quels peuvent être les critères du choix ?
Bureau Veritas Certification, un des acteurs majeurs de la certification, opérationnel en ce qui concerne la certification des diagnostiqueurs depuis le début 2007 fait part de sa réflexion et de son retour d’expérience sur le sujet.
La certification de personne doit constituer une reconnaissance du savoir-faire : un véritable passeport professionnel et en ce sens le délivreur de la certification y est associé et son choix n’est pas anodin.
A la question de son donneur d’ordre : êtes vous certifié ? le diagnostiqueur répondra-t-il simplement OUI ou plutôt OUI par X ? …
Dans le même ordre d’idée, l’employeur à la recherche d’un diagnostiqueur certifié ne se posera-t-il pas la même question ?
Les acteurs de la certification sont nombreux : les méthodes, les moyens développés par chacun d’entre eux sont différents.
Quelles questions se poser ?
La proximité des sessions, la disponibilité dans les sessions, la notoriété du certificateur, la méthodologie mise en place pour les évaluations, la pérennité du certificateur qui doit m’accompagner pendant au moins 5 ans, l’indépendance des évaluateurs, les conditions de rattrapage, la communication que fera le certificateur pour valoriser ses certifiés, le prix : surveillance comprise ou pas ? les conditions de paiement, les statistiques …

Bureau Veritas Certification opérationnel depuis début 2007 sur ce sujet, propose une offre retenue à ce jour par plus de 1000 candidats et testée sur l’ensemble du processus : évaluation théorique et pratique par plus de 250 diagnostiqueurs.
Cette offre repose sur un certain nombre de principes :
- la proximité : le système mis en place pour les évaluations théoriques : QCM de 40 questions par module, durée 35 mn, principe du code de la route avec projection de la question et réponse par boitier électronique permet une délocalisation des sessions sur tout le territoire et un rendu immédiat des résultats. En cas d’échec, une session de rattrapage gratuite est immédiatement proposée.
Proximité aussi des sessions pratiques : PARIS LYON AIX BORDEAUX RENNES STRASBOURG constituent un dispositif très opérationnel. (28 sessions pratiques déjà programmées en juin)
Les évaluations pratiques consistent en des mises en situation aussi proches que possible de réalités pouvant être rencontrées dans le quotidien des diagnostiqueurs.
Cette évaluation d’une durée de 50mn par module se déroule en face à face avec un évaluateur auquel le candidat expose son approche méthodologique et sa perception du contexte de diagnostic dans lequel il est placé.
- objectivité et indépendance des évaluateurs :
Les évaluateurs, qui pour la quasi-totalité sont extérieurs au groupe Bureau Veritas sont qualifiés sur la base de leur compétence mais aussi et surtout sur la base d’une intégration à notre méthodologie d’évaluation qui justifie une phase de formation en tant qu’observateur dans des sessions animées par des évaluateurs qualifiés.

Les évaluateurs sont qualifiés au maximum pour deux modules et
mandatés pour un seul module pour une session donnée.
Ce principe nous garanti une bonne concentration sur le module et une parfaite maîtrise des sujets, des grilles et méthodologies d’évaluation de chacun des modules.
Indépendamment du respect du code de déontologie du Bureau Veritas et de la confidentialité, un accent particulier a été mis sur la gestion du conflit d’intérêt : toutes situations pouvant mettre en doute la neutralité, l’indépendance de l’évaluateur vis-à-vis du candidat.
L’objectivité et l’homogénéité des évaluations sont traitées par la traçabilité de la cotation, le stricte respect d’une grille d’évaluation, le croisement d’informations formalisées par le candidat et la cotation elle-même…
- qualité et pragmatisme des contenus théoriques et pratiques :
L’ensemble du processus mis en place : méthodologie, contenus … a fait l’objet de validations et de tests par un comité du dispositif particulier constitué de représentants des parties intéressées (utilisateurs, donneurs d’ordres, fédérations de diagnostiqueurs, ministère, ..) et par des diagnostiqueurs de terrain.
Bureau Veritas Certification a mis en place un système de suivi de la qualité et des indicateurs pour se prémunir de toute dérive.
- des certifiés partenaires :
L’appartenance de Bureau Veritas Certification au groupe Bureau Veritas en fait un certificateur connu et reconnu par tous les acteurs du monde de l’immobilier ainsi que des consommateurs.
Son site internet constitue en particulier un point de recherche de diagnostiqueurs ;
Bureau Veritas Certification constitue à ce titre un secteur de communication pour ses certifiés ; des articles paraîtront sur le journal distribué à l’ensemble de ses clients qui pour un certain nombre sont des donneurs d’ordres potentiels.
- transparence sur les prix :
Les prix affichés sur le site internet sont transparents et intègrent les honoraires de la surveillance à réaliser au cours de la deuxième année .
- transparence sur les résultats :
Pour la meilleure information des candidats, nos taux de réussite par module sont affichés sur notre site.

Enfin BUREAU VERITAS CERTIFICATION a mis en place une structure dédiée avec des centres d’examens pratiques repartis sur l’ensemble du territoire ce qui lui donne une capacité d’accueil importante.<

Gilbert LE ROUX
Directeur du développement

Paru dans "La Revue des Notaires"

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :