[(oogle DFP pour 2 pubs]

La Fondation Raoul Follereau : "pour un monde sans lèpres".

Depuis 60 ans, la Fondation Raoul Follereau lutte contre la lèpre, la pauvreté ou l’ignorance qui sont elles aussi facteurs d’exclusion et à ce titre des lèpres sociales.

Valérie Namuroy, responsable Legs, Donations et Assurances-Vie, a accepté de répondre à nos questions pour nous présenter la mission et les actions de la la Fondation.

Comment définir l’esprit de la Fondation Raoul Follereau en 5 mots ou expressions ?
La Fondation Raoul Follereau poursuit le combat de son fondateur pour « lutter contre la lèpre et contre toutes les lèpres » afin de relever l’homme.
Notre principe d’action est « Aimer, Agir »

Une des causes au cœur de l’engagement de la Fondation est la lutte contre la lèpre. Bien qu’elle existe depuis la nuit des temps, cette maladie reste finalement assez peu connue du grand public, pouvez-vous nous en dire plus et notamment sur la façon dont la Fondation Raoul Follereau agit ?
La lèpre est une maladie infectieuse qui frappe encore une personne toutes les 2 minutes.
Chaque année, plus de 200 000 nouveaux cas sont dépistés dont 20% d’enfants. Aujourd’hui, 5 millions de malades de la lèpre sont mutilés.

Elle se manifeste d’abord par une tache sur la peau qui n’inquiète pas le malade. Puis, la maladie s’attaque aux nerfs périphériques et provoque leur inflammation.

Dépistée et traitée dès les premiers symptômes, la lèpre ne laisse presque aucune séquelle. Mais si le dépistage intervient trop tard, la lèpre causera des invalidités irréversibles aux mains, aux pieds, aux yeux. Même guéris, les malades demeurent souvent insensibles et leurs plaies peuvent s’infecter, provoquant alors nécroses et ostéites.

Toute leur vie, les malades vont apprendre à gérer ces séquelles, à hydrater leur peau, à contrôler la présence de plaies, à laver leurs plaies.

Pour lutter contre cette maladie, la Fondation Raoul Follereau agit en coordination avec les programmes de santé nationaux des pays dans lesquels elle intervient. Ses projets visent à soigner, éduquer et réinsérer les malades.

La Fondation Raoul Follereau définit également des programmes de recherche innovants pour trouver de nouveaux traitements et limiter la résistance aux antibiotiques. Enfin, elle met en œuvre de nouvelles stratégies pour améliorer la qualité du dépistage et éduquer les populations à l’hygiène et à la santé.

Pouvez-vous nous présenter les autres actions et missions menées par la Fondation Raoul Follereau ?
La Fondation Raoul Follereau lutte contre toute forme d’exclusion causée par la lèpre, l’ignorance ou la pauvreté. Que ce soit en France, avec l’aide à la création de micro entreprises en milieu rural, ou partout dans le monde, avec le développement d’activités génératrices de revenus ou le soutien à des centres de formation, la Fondation Raoul Follereau agit en faveur de la réinsertion par le travail.

Elle agit en faveur des minorités victimes de conflit, en particulier au Moyen-Orient.

Elle mène aussi des actions en faveur des enfants en détresse et leur apporte soins et éducation en France et en Afrique.

Comment les particuliers et les entreprises peuvent-ils s’engager à vos côtés ou vous aider ?
Sans nos donateurs et nos mécènes, nous ne pourrions pas mener à bien nos quelques 300 projets.

Il est aussi possible de rejoindre notre réseau de bénévoles réparti sur l’ensemble du territoire. Cette année, des jeunes se sont portés volontaires pour partir au Liban et apporter leur aide dans les projets que nous y menons.

Quelle que soit la façon de s’engager à nos côtés, toutes les informations utiles figurent sur notre site internet : www.raoul-follereau.org.

Vous étiez, cette année encore, au Congrès des Notaires à Cannes, pourquoi est-ce important pour vous de participer à cet évènement annuel et quelles relations entretenez-vous avec les notaires de France ?
Le Congrès des Notaires est l’occasion pour rencontrer certains d’entre eux et d’échanger sur notre domaine d’activités.
C’est un moyen d’être visible et de sonder notre notoriété auprès d’eux et autres participants.


Pour en savoir plus sur la Fondation Raoul Follereau : www.raoul-follereau.org.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :