La Chambre des Notaires de Paris a un nouveau président.

Pascal Chassaing [1] a été élu le 26 mai 2016 pour un mandat de deux ans comme président de la Compagnie de Paris, succédant à Catherine Carely. Ayant déjà assuré des missions dans les Congrès des Notaires de France et au niveau international, il propose un programme visant à construire un « notariat plus proche des Franciliens et des entreprises à l’ère du numérique ».

Pascal Chassaing affirme en effet la nécessitée des notaires franciliens de s’adapter à la « nouvelle donne » issue de la loi Macron et des évolutions économiques et sociales. Le notariat doit changer pour répondre aux nouvelles et futures demandes des clients, notamment en développant des services diversifiés et en mettant « plus encore » le client au cœur du fonctionnement des offices.

La question de l’adaptation des structures actuelles aux nouvelles normes (libéralisation de l’installation, réforme du tarif et création de nouvelles formes de SEP) est également primordiale. Un « équilibre doit être rapidement trouver pour concilier contraintes d’exercice et objectifs de la loi Macron ».

Le nouveau président de la Chambre souligne également le développement important des outils technologiques à disposition de la profession. Il propose également de réorganiser la formation continue des notaires, qui insistera sur la gestion des offices, la relation avec la clientèle, la gestion rationalisée des dossiers et la maîtrise des coûts.

Le président souligne enfin le rôle essentiel que donne le projet de loi Justice du XXIème siècle, en faisant d’une priorité absolue «  le développement de la justice préventive assurée par le notariat » et annonce une action internationale intensifiée « par l’amélioration des services internationaux ».

Clarisse Andry
Rédaction du Village des Notaires


Notes

[1Notaire associé à Paris, Pascal Chassaing est spécialiste du droit patrimonial de la famille et des questions du monde associatif. Il a assuré plusieurs missions dans les Congrès des Notaires de France (en 1995 et en 1998) et a été membre de la commission des affaires européennes de l’UINL et coordonnateur internation des travaux du Congrès mondial à Lima. Il a également présidé et animé un groupe de travail au sein du Conseil des Notariat de l’Union européenne.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :