L’oenotourisme : mille manières de partir à la découverte des richesses vitivinicoles, par Alain Lepors

Le prochain Congrès des Notaires se tiendra à Bordeaux. Ce pourrait être l’occasion de découvrir une forme de tourisme dans laquelle la France a longtemps été absente malgré la présence sur son sol d’un patrimoine incomparable. Alliant découvertes touristiques et gastronomiques, immersion dans les plus belles propriétés viticoles, l’œnotourisme se développe désormais d’année en année. D’abord timide et se limitant à l’ouverture à la visite des châteaux ou des chais, l’œnotourisme offre désormais un large éventail de produits qui vont de la simple visite-dégustation au séjour en chambre d’hôtes dans les plus belles bâtisses de la région. L’ensemble du vignoble français s’ouvre désormais à ce tourisme thématique qui fait de plus en plus d’adeptes. Les pouvoirs publics ont pris conscience des possibilités offertes par ce nouveau secteur plein de promesses et ont créé en 2009 le Conseil supérieur de l’œnotourisme, fédérant les principaux représentants de la viticulture et du tourisme. Ce conseil supérieur est présidé par Paul Dubrule, co-président fondateur du groupe Accor, ancien sénateur-maire de Fontainebleau, qui avait rédigé en 2007, à la demande du gouvernement, un rapport sur « L’œnotourisme : une valorisation des produits et du patrimoine vitivinicoles ». Il concluait à la nécessité de rapprocher les acteurs du monde du vin à ceux du tourisme et même au patrimoine.

Le conseil supérieur de l’œnotourisme a immédiatement créé le Prix National de l’œnotourisme, afin de récompenser les projets exemplaires déjà en place. Les premiers lauréats ont été désignés le 27 janvier 2010 et la liste est intéressante car elle signale dores et déjà des domaines dans lesquels chacun pourra trouver un but de voyage :
- Le 1er Prix National de l’œnotourisme 2009 dans la catégorie de la mise en valeur d’un caveau ou d’un site viticole, a été remis à la Maison Cazes à Rivesaltes
- Le 1er Prix National de l’œnotourisme 2009 dans la catégorie l’hébergement ou la restauration dans le vignoble, a été remis à la Maison & La Table d’Olivier Leflaive à Puligny-Montrachet
- Le 1er Prix National de l’œnotourisme 2009 dans la catégorie la mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques, a été remis à La Route des Vins du Jura
- Des encouragements sont décernés pour la catégorie de la promotion d’un produit œnotouristique, pour la réalisation du Pique Nique chez Le Vigneron Indépendant par le Synvira en Alsace

En outre le jury a proposé de distinguer, parmi les candidats, quatre « Pionniers de l’Œnotourisme » qui seront invités à participer aux travaux du Conseil Supérieur de l’Œnotourisme
- Le Prix d’Honneur - Pionnier de l’Œnotourisme en France a été attribué à la famille Duboeuf pour la réalisation de l’Oenoparc « le Hameau Duboeuf »
- Le Prix d’Honneur - Pionnier de l’Œnotourisme en France a été attribué à la famille Cazes pour la réalisation du Village de Bages, à Pauillac, au cœur des vignobles les plus prestigieux du Médoc.
- Le Prix d’Honneur - Pionnier de l’Œnotourisme en France a été attribué à la famille Cathiard pour la réalisation des Sources de Caudalie, qui, en quelques années a su créer dans le bordelais une activité unique de soins à base de raisin. Sa ligne de produits est désormais distribuée dans le monde entier.
- Le Prix d’Honneur - Pionnier de l’Œnotourisme en France a été attribué à la famille Maire pour la réalisation de « la Finette » – La Taverne d’Arbois.

Sont également cités au palmarès le Château Cablanc, en Gironde, a imaginé un jeu de piste ludique et familial à la découverte des mystères de la vigne et du vin dans un environnement 100% nature de la vallée de la Gamage. La visite continue dans les caves de la propriété. Ce parcours est destiné principalement aux familles et enfants. Acteur très dynamique dans le développement œnotouristique de la région. Le site dispose également d’un Gîte Bacchus 4 épis et une salle de séminaire. Le Château Sainte Roseline propose un large programme d’animations. Ce dossier est couplé avec le dossier du Château de Demoiselles – les chambres d’hôtes dans le vignoble. Le parcours comprend, la visite de la chapelle Sainte Roseline, de la cave, les ateliers œnologiques, conseils en dégustation. De nombreux événements culturels y sont organisés.

Dans la catégorie « hébergement ou restauration dans le vignoble » sont distingués : Le Château de Berne à Lorgues (Provence), un projet œnotouristique ambitieux et complet (avec hôtel-restaurant membre des Relais & Châteaux) qui comprend la visite de la cave, du jardin biologique, l’école du Vin et de cuisine. Mais également les balades dans les vignes à vélo ou pédestres, la découverte de la fabrication d’huile d’olive et l’organisation d’événements culturels et Le Relais de Franc Mayne à Saint-Emilion, un Château au cœur du vignoble avec 9 chambres de charme qui propose un parcours de découverte avec la visite des carrières, des caves et une dégustation.

Pour la mise en réseau de maisons de vin avec d’autres ressources touristiques, sont distingués :
Planète Bordeaux, un site œnotouristique interactif ouvert au grand public dédié à la mise en valeur du savoir faire et de la passion des viticulteurs des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur. Projet d’intérêt général important, au service d’une large partie de la production régionale. Ce remarquable parcours de découverte interactif créé par la Maison des Bordeaux et Bordeaux Supérieur ouvre en plus la porte du vignoble en organisant des visites chez les vignerons.
Le « Réseau Bienvenue dans les Vignes par le Pays du Layon », un réseau qualifié de prestataires œnotouristique depuis 2006. Cette réalisation propose les différents parcours pour découvrir la région : pédestre ou à vélo avec un guide « Bienvenue dans les Vigne ».
L’Imaginarium à Nuits-Saint-Georges. Un site dédié à la découverte et la promotion des Crémants de Bourgogne, au travers d’un parcours interactif et ludique avec l’explication de la naissance de la bulle, les méthodes de fabrication des vins effervescents et un mur des arômes. Il se termine par une dégustation pédagogique.
A Fiera di U Vinu à LURI (Corse). Une Fête agricole artisanale et culturelle dont la vocation est la promotion des vins de Corse par la création d’un évènement économiquement intéressant en milieu rural depuis 20 ans. Projet collectif associant vignoble et artisanat, dynamisation du secteur rural, animation du début de saison.

On le voit, les initiatives intéressantes ne manquent pas et l’œnotourisme est appelé à se développer considérablement durant les prochaines années, sur fond de découverte de vins toujours remarquables, à consommer, bien sût, avec modération, au plus près des viticulteurs toujours heureux de parler de leur travail et de leur produit.

Cet article a été publié dans le Journal du Village des Notaires n°8.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :