Imprimantes, Copieurs, comment faire le bon choix ?

Les critères pour bien choisir son imprimante et sa multifonction

Le type

Si vous souhaitez numériser des photos ou photocopier des documents, préférez une multifonction (entre 100 et 42 €) : vous ne brancherez qu’un appareil sur votre micro et les modèles actuels rivalisent, en termes de qualité et de vitesse, avec des imprimantes et scanners séparés. Vous pourrez l’utiliser comme photocopieur couleur ou même comme télécopieur, sans PC. En revanche, si vous avez juste besoin d’imprimer, contentez-vous d’une imprimante à jet d’encre (de 70 à 330 €).

Les cartouches

Le prix de vente attrayant des imprimantes et des multifonctions cache souvent un coût à l’usage exorbitant. Pour éviter les mauvaises surprises, calculez le prix à la page en divisant le coût total des cartouches de rechange par le nombre de pages qu’elles permettent d’imprimer. Préférez les modèles utilisant des cartouches séparées (une pour le noir, trois pour les couleurs) et non un ensemble monobloc contenant les trois couleurs, qui nécessite d’être changé dès que l’une d’elles est épuisée.

Le panneau de commandes et l’écran de contrôle

Vous voulez profiter de votre multifonction en mode autonome (PC éteint) ? Optez pour un modèle doté d’un panneau de commandes clair, donnant un accès direct aux fonctions basiques (copie, impression, etc.). Pour plus de confort, privilégiez les appareils possédant un écran LCD permettant de visualiser des photos, de naviguer dans les menus et de modifier des réglages. Préférez un écran de grande taille et si possible orientable, de façon à l’avoir sous les yeux quelle que soit la position de votre imprimante.

La numérisation

La résolution optique maximale, qui conditionne la qualité de la numérisation, dépend de l’usage : comptez 300 p/p (points par pouce) pour du texte, 600 p/p pour des photos et 1200 p/p des films et des diapos. La technologie employée (CIS ou CCD) n’a que peu d’influence sur la qualité mais les modèles CIS n’ont aucune profondeur de champ, ce qui peut poser un problème pour la numérisation de documents épais.

Le fax et la photocopie

Si toutes les multifonctions permettent de photocopier, certaines exigent pour cela que le PC soit allumé, ce qui n’est guère pratique. Mieux vaut privilégier les modèles autonomes. De même, pour faire office de télécopieur autonome, une multifonction doit être équipée d’un modem interne (en général à 33,6 kbit/s) et d’un clavier de numérotation. En cas d’usage fréquent de ces fonctions, préférez les appareils disposant d’un chargeur de documents, qui vous évitera d’avoir à les poser un à un sur la vitre.

Les fonctions photo

De plus en plus d’imprimantes et de multifonctions intègrent des fonctions orientées photo. Pour améliorer la qualité et la durée de vie de vos tirages, optez pour un modèle utilisant une cartouche spécialement dédiée à l’impression photo ou des encres spéciales. Préférez également des appareils disposant d’un lecteur de cartes mémoire et/ou d’une interface PictBridge, permettant de récupérer et d’imprimer ses clichés depuis l’appareil photo, sans passer par l’ordinateur.

Ne vous fiez pas trop aux vitesses d’impression, de numérisation ou de photocopie annoncées par les constructeurs : elles sont exagérées et peu comparables. Ainsi, n’attendez pas d’une multifonction les performances d’un photocopieur et notez que la présence d’un port USB 2.0 (plutôt que 1.1) n’a aucune influence sur les débits d’impression ou de numérisation.

De même, n’attachez pas de grande importance à la résolution d’impression, qui ne permet pas de juger de la qualité d’impression : 600 x 600 p/p suffisent pour éditer des textes et le rendu d’un tirage photo dépend d’autres paramètres (encre, papier, position des gouttes...).

Yacine BOUJDI

Responsable Partenariat et Publicité

fcb chez legiteam.fr

Paru dans "La Revue des Notaires"

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :