Etat du marché immobilier francilien en février 2015

En Ile de France, les volumes de transaction ne traduisent pas encore les frémissements annoncés par certains acteurs de l’immobilier. L’activité et les prix restaient orientés à la baisse. Mais les premiers résultats laissent espérer une reprise des ventes en mars.

Des volumes de ventes encore faibles

31 110 logements anciens ont été vendus en Ile de France de décembre 2014 à février 2015. Ce nombre est en baisse de 14% par rapport à la même période il y a un an et de 13% par rapport à la moyenne de ces dix dernières années.
Ce recul des ventes affecte tous les départements d’Ile de France, avec un repli un peu moins sévère pour les maisons (-10%) que pour les appartements (-15%). Ainsi, le nombre de ventes d’appartements anciens a reculé de 15% à Paris et dans l’Essonne et de 26% dans les Hauts-de-Seine alors que les ventes de maisons se sont stabilisées dans le Val d’Oise (-1%) et ont légèrement progressé dans le Val de Marne (+2%).
Cependant, les premiers résultats pour les ventes de mars, nettement plus encourageants, pourraient venir compenser, au moins en partie, le repli des ventes pendant les deux premiers mois de l’année.

Une baisse continue des prix

Comme les mois précédents, la baisse des prix des logements se prolonge autour de 2% en rythme annuel en Ile de France, pour les appartements comme pour les maisons. En 3 mois, les prix des logements anciens ont baissé de 0,7%.
Le recul des prix s’est légèrement accéléré dans la capitale. En février 2015, le prix de vente au mètre carré est de 7 920 euros (-2,9% en un an). Il a cédé de 1,2% de novembre 2014 à février 2015.
D’après les données issues des avant-contrats de ventes des notaires d’Ile de France, une tendance globalement baissière se poursuivra pour les appartements et de très légères hausses de prix pourraient se manifester pour les maisons.

Rédaction du Village des notaires
Partager cet article sur vos réseaux sociaux :