[En direct du Congrès] “Représenter l’espoir face à la maladie d’Alzheimer”, rencontre avec la Fondation Vaincre Alzheimer

La Fondation Vaincre Alzheimer participe pour la première fois cette année au Congrès des Notaires. Nous avons rencontré l’équipe au stand A5, où elle vous attend jusqu’à mercredi.

Comment présenter la fondation en une phrase ?
Nous oeuvrons pour un monde où chaque personne peut profiter de ses capacités cognitives tout au long de sa vie.

Quelles sont les missions et les action de la fondation ?
Nous avons deux missions principales :
Soutien à la recherche en France
Sensibilisation du public sur le diagnostic, la recherche, la prise en charge, etc.

Nous menons les grandes actions suivantes :
Nous subventionnons la recherche publique française.
Nous développons un programme jeunes chercheurs afin de les accompagner dès le début de leur carrière, du début de leurs études jusqu’à leurs titularisation. Ce programme a pour but aussi de garder ces talents en France.
Nous sommes membre fondateur du Neuroceb, la banque nationale des cerveaux qui permet aux chercheurs d’avoir accès à des tissus humains.
Nous sommes aussi le principal partenaire de la formation des médecins pour les questions relatives au diagnostic, à la prise en charge et à l’accompagnement des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.
Nous menons des campagnes d’informations sur les projets financés, sur les essais thérapeutiques, la relation patient-médecin, sur les avancées de la recherche. Nous proposons également un programme spécifique d’information à destination des enfants intitulé Alzjunior.

Quelle est la spécificité de la Fondation Vaincre Alzheimer ?
Nous nous positionnons uniquement sur la recherche médicale. Nous bénéficions du soutien d’un comité composé de 27 scientifique d’experts bénévoles européens et 500 internationaux. Ce comité sélectionne les projets que nous subventionnons, il est une garantie d’excellence et favorise l’innovation.
Notre programme jeunes chercheurs est aussi unique parce qu’il permet d’apporter des subventions spécifiques et adaptées au statut des jeunes chercheurs : les subventions pilotes.

Vous participez pour la première fois au Congrès, qu’est-ce qui a motivé votre présence ?
Nous commençons à recevoir des legs et des appels de notaires, nous avons donc pensé que nous pouvions prendre les devants et aller à leur rencontre afin d’échanger avec eux. Nous pouvons ainsi discuter de thèmes qui nous intéressent réciproquement, comme le mandat de protection future, les questions liées à la dépendance. Nous sommes aussi là pour communiquer et représenter l’espoir face à la maladie d’Alzheimer.

Qu’est-ce qui vous a surpris sur ce congrès ?
Les notaires eux-mêmes ! Alors que les notaires ont parfois cette image un peu austère, nous avons été surpris par la diversité des profils et par leur dynamisme. Nous avons rencontrés des personnes montrant un vrai intérêt pour nos actions et qui n’ont pas hésité à nous poser des questions très pertinentes et parfois même très pointues.

Nous sommes également ravis de faire partie des vainqueurs de la vente aux enchères aux bénéfice des associations et nous tenons à remercier le sculpteur, Emeric Toulemonde, d’avoir fait don de son oeuvre “Si Proche”. Nous remercions aussi les notaires et l’association Congrès des Notaires de France pour leur générosité lors de cette vente aux enchères.


Pour en savoir plus sur la Fondation Vaincre Alzheimer : www.vaincrealzheimer.org

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :