[En direct du Congrès] Lutter contre l’isolement des personnes âgées avec les Petits Frères des Pauvres.

Depuis 1946, les Petits Frères des Pauvres luttent contre l’isolement et la solitude des personnes âgées, prioritairement les plus démunies.

L’équipe, qui vous attend au Stand C7 jusqu’à mercredi, a accepté de répondre à nos questions.

Comment présenter les Petits Frères des Pauvres en quelques mots ?
Les Petits Frères des Pauvres est une organisation dont la mission est de lutter contre l’isolement des personnes âgées.

Quelles sont les principales actions menées par les Petits Frères des Pauvres ?
Les actions que nous menons se déclinent sur 2 volets principaux :
L’association, qui accompagne au quotidien les personnes âgées : visites à domicile, séjours vacances, activités collectives, soutien aux personnes malades et en fin de vie, en milieu carcéral..
La fondation, qui a pour objectif un accompagnement par le logement et propose des projets innovants comme par exemple l’accueil de famille dont un membre est touché par la maladie d’Alzheimer, ce qui est aussi un moyen d’aider la personne aidante.

Petits Frères des Pauvres c’est un accompagnement quotidien et jusqu’au bout.

Quelles sont les particularités des Petits Frères des Pauvres ?
Nous sommes différents par la diversité de nos actions et par le fait que nous ne nous focalisons pas exclusivement sur la précarité économique. Notre but est de recréer le lien social pour les personnes âgées, d’échanger, de partager avec elles, y compris sur des sujets parfois intimes. Notre action est multi factorielles.
Nous avons aussi une déontologie forte, par exemple nous n’acceptons pas de legs venant des personnes que nous avons accompagné.

Pourquoi est-ce important pour vous de participer au Congrès des Notaires ?
Les notaires sont une cible professionnelle qui a besoin de nous identifier dans notre action. Les notaires ont un rôle de conseil auprès de leurs clients et nous avons nous-même une place privilégiée en tant que spécialistes de la philanthropie auprès des notaires. En effet, la philanthropie, sous toutes ses formes, peut être un sujet nébuleux, c’est pourquoi nous éditons chaque année un Guide de la Philanthropie qui permet notamment de mieux en appréhender les aspects fiscaux.
Nous avons de plus une relation à part avec les notaires grâce à notre organisation interne. Nous disposons en effet d’un service dédié aux relations avec les testateurs et un service Successions. Chaque dossier est suivi du début à la fin par un chargé de succession unique. Cette relation privilégiée nous permet d’assister à tous les rendez-vous avec le notaires, d’aider à l’organisation des obsèques, etc.
Le Congrès est l’occasion de pouvoir discuter avec eux et de retrouver les notaires avec lesquels nous travaillons.

Petits Frères des Pauvres participe régulièrement au Congrès des Notaires, avez-vous une anecdote, un souvenir d’un congrès à partager avec nous ?
Lors du Congrès des Notaires à Marseille en 2014, les notaires ne voulaient plus partir à la fin de la soirée de gala, du coup lorsque la musique s’est arrêtée, ils ont décidé de sortir ensemble pour aller danser. Et cette anecdote montre bien le côté vivant et dynamique de la profession. Les notaires sont souvent perçus comme des personnes austères et le congrès est l’occasion de se rendre compte que ce n’est pas le cas du tout !


Pour en savoir plus sur Petits Frères des Pauvres : www.petitsfreresdespauvres.fr

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :