Des logiciels de comptabilité de plus en plus performants.

Informatisation de la comptabilité, virements bancaires sécurisés, gestion de la base de données clients, statistiques de gestion, les logiciels de comptabilité, se sont récemment fortement développés et permettent désormais d’optimiser la gestion des offices et de gagner en temps et en productivité. Retour sur les dernières évolutions des logiciels comptables.

CDC-NET EDI, MODERNISATION ET SECURISATION DES SYSTEMES
COMPTABLES

Première étape du projet Télé@ctes, le module CDCNet EDI visait à relier le réseau REAL et la banque en ligne de la Caisse des dépôts afin de permettre la dématérialisation des virements et des échanges électroniques et plus spéécifiquement le payement électronique séécurisé du coût des réquisitions et des dépôts Télé@ctes.
Les logiciels labellisés CDC-Net EDI permettent ainsi de réaliser des virements dématérialisés directement depuis vos logiciels comptables et de rédaction d’actes, notamment le paiement des réquisitions et des dépôts. En retour des virements effectués, l’office obtient un avis d’opéré, notamment ceux joints à la réquisition ou au dépôt dématérialisé. Mais au delà de son utilisation dans le cadre du projet Télé@tes, CDCNet EDI permet d’effectuer des virements électroniques sécurisés vers les comptes des clients, des confrères, des administration et des fournisseurs.
Par ailleurs, la grande sécurité de CDC-Net réside également dans la modularité des différents niveaux d’ habilitation. Ainsi, en fonction des différents profils d’habilitation, les possibilités de saisie peuvent être limitées en montant d’opérations ou en nombre d’opérations par jour. Certaines saisies peuvent également être restreintes à certains comptes destinataires ou émetteurs et le système prévoit des contrôles spécifiques pour les virements importants.

PLUS D’ERGONOMIE ET DE FONCTIONNALITES

Le grand challenge actuel des éditeurs est de simplifier au maximum l’utilisation de leurs logiciels tout en incluant davantage de fonctionnalités afin d’accroitre encore la productivité des offices. Ainsi, les solutions sont de plus en plus ergonomiques avec un important travail sur la navigation intuitive. On assiste par exemple à une grande simplification dans la saisie des virements, notamment avec des écrans plus conviviaux mais également avec des possibilités de saisie par lots, et un suivi constant des opérations et interventions sur les virements. Les éditeurs ont également travaillé sur l’optimisation de l’accès aux données clients avec des fiches synthétiques
sur chaque client. La gestion de la clientèle devient une fonctionnalité complémentaire très utile de ces logiciels qui permettent de gérer la base de données clients et d’apprécier les évolutions d’un seul coup d’œil. Par ailleurs, certains logiciels proposent également des modules d’aide au remplissage des déclarations fiscales. L’accent est mis pour que ces solutions deviennent de véritables simplificateurs et accélérateurs de démarches.

DES STATISTIQUES POUR PILOTER SON ETUDE

Au delà de la mini-révolution des échanges dématérialisés et des virements électroniques, les logiciels de gestion permettent de prendre du recul sur l’activité de l’office grâce aux diffeérentes statistiques de gestion. De l’état mensuel des charges et des produits, aux soldes intermédiaires de gestion, en passant par l’analyse du fond de roulement, ou l’acceès aux statistiques des émoluments par clerc, type d’acte, ou période, ces solutions permettent de mettre en place une véritable gestion de l’étude par des tableaux de bord. Le seul risque est de se perdre dans cette somme colossale d’informations.
Il conviendrait donc a chaque étude de définir en amont les statistiques essentielles de gestion afin de se concentrer sur l’évolution dans le temps de quelques tableaux de bords stratégiques.<

Charlotte KARILA VAILLANT

Paru dans "La Revue des Notaires"

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :