Coronavirus : la région Grand Est s’associe à la Banque des Territoires pour relancer l’économie et le lien social.

Parmi les principaux foyers épidémiques de coronavirus en France, la région Grand Est souffre à la fois d’un lourd bilan sanitaire et économique. Pour parvenir à se redresser au moment du déconfinement et à penser au "jour d’après", la collectivité s’est associée à la Banque des Territoires et au Crédit Mutuel pour "proposer des solutions adaptées et responsables."

Préalable à toute reprise économique et sociale, le dépistage massif des personnes contaminées par le Covid-19 ou asymptomatiques doit se faire de manière coordonnée. Dans cette optique, la région Grand Est a annoncer lancer avec ses deux partenaires "une Société d’Economie Mixte Locale (SEML), « Dynamise »."

L’objectif est de se doter d’un outil souple et performant qui permette de sécuriser l’accès à un volume de tests suffisant pour satisfaire les besoins de la population, sur tous les territoires du Grand Est. Pour permettre à la SEML d’initier ces approvisionnements, des apports en compte courant d’associés, par la Région Grand Est et la Banque des Territoires, ainsi qu’un financement bancaire du Crédit Mutuel, seront réalisés.

Priorité est donnée d’après la région à l’achat de kits de tests sanguins auprès de fournisseurs régionaux. Elle favorisera l’achat en gros puis la revente et la redistribution des kits en région vers les acteurs publics et privés. Compte tenu des tensions internationales sur les marchés et à la spéculation qui sévit sur ces produits, la région s’assurera que les prix soient "raisonnables".

Tout ceci s’accorde avec une stratégie globale et de plus long terme de "relocalisation des productions essentielles" comme le rappelle Olivier Sichel, Directeur de la Banque des Territoires.

Retrouvez le communiqué complet ici.

Par Simon Brenot
Pour la rédaction du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :