Conjoncture immobilière 2015 : une hausse annuelle sur l’ensemble de la France pour la fin de l’année 2015.

La reprise d’activité observée depuis le printemps se confirme pour la fin de l’année 2015. La hausse annuelle est globale sur la France, avec 753 000 ventes sur l’ensemble du territoire, soit une augmentation de 4,2% par rapport à 2014. Cette augmentation touche la province (+3,8%), mais est plus significative en Ile-de-France (+5,8%). La situation du marché ne devrait pas beaucoup évoluée pour le début de l’année 2016.

En prix

Les prix au mètre carré dans les villes de province ont globalement subi une légère baisse (entre 0 et 5%). Deux d’entre elles ont connu une légère hausse : Toulouse (+0,1%) et Strasbourg (+1,5%). D’autres ont subi de plus fortes baisses, comme Saint-Etienne (-10,4%) ou Toulon (-7%). Le bilan est plus varié concernant les prix de vente : peu de villes ont vu leur prix de vente médian subir une baisse de plus de 5%. Certaines l’ont même vu augmenter, comme Le Havre (+3,1%) et Saint-Etienne (+2,2%).

En Ile de France, la baisse annuelle des prix des appartements a ralenti et les prix au mètre carré devraient peu évoluer début 2016 (5 280 euros du prix au mètre carré prévu). En revanche, le prix des maisons a légèrement baissé au cours de l’année, dans les volumes plus importants. Privée de la correction automnale habituelle, la variation devrait néanmoins devenir positive en cette fin d’année et début 2016.

En Petite Couronne plus précisément, les prix des appartements ont légèrement remonté durant le 3ème trimestre 2015, mais ils devraient connaître une légère baisse durant les prochains mois. En revanche, le prix des maisons a connu une légère augmentation, avec prix de vente moyen de 348 300 euros pour 2015.

En Grande Couronne, le marché a subi une baisse annuelle du prix des appartements plus marquée qu’ailleurs (-2,5%), avec un prix au mètre carré moyen de 2940 euros.

A Paris, la barre des 8 000 euros le mètre carré a été à nouveau franchie, et cinq arrondissements ont dépassé les 11 000 euros (1er, 4ème, 5ème, 6ème, 7ème).

En volume

En province, une grande majorité des départements ont connu une hausse de plus de 10% de leurs volumes des ventes, notamment dans le Calvados (+20%), le Nord (+18%), en Gironde (+18%) et dans les Alpes Maritimes (+17%). Sept départements seulement ont subi une baisse entre 0 et 10%, comme le Haut-Rhin (-4%), le Bas-Rhin (-3%) et la Savoie (-2%).

En Ile-de-France, la reprise d’activité constatée pour les appartements anciens à la fin du 3ème trimestre se confirme, avec une augmentation de 22% des ventes. La baisse annuelle des prix ralentit. En Petite Couronne, les ventes d’appartements ont connu une forte hausse cet été, et une hausse globale de 28% entre le 4ème trimestre 2014 et le 3ème trimestre 2015 a été constatée. Une augmentation plus modérée concernant les maisons (+9%). En revanche, en Grande Couronne, les volumes des ventes ont fortement augmenté au cours du 3ème trimestre 2015, pour les appartements comme pour les maisons (+23%).

Rédaction du Village des Notaires

Partager cet article sur vos réseaux sociaux :